Quels sont les timbres Français les plus cher ? Notre sélection

Empreintes indélébiles d’une époque, marqueurs d’histoires ou souvenirs, les timbres sont aussi utiles que nécessaire. Si tout le monde les utilise pour envoyer des courriers, beaucoup préfèrent les collectionner. C’est pour cela que certains timbres sont très chers. Voici donc notre collection des timbres les plus chers de France.

Le 1 franc Vermillon Cèrès

Estimé à plus de 100 000 euros, le 1 franc Vermillon est un emblème de la France. Ce timbre comprend le bloc de quatre et la tête-bêche. Mais ce n’est pas ses éléments décoratifs qui en font la renommée, c’est son ancienneté. Il a été émis en 1849. Aux enchères, le prix peut gonfler.

Pour pouvoir être vendu à ce prix-là, un vermillon doit être neuf, encore bien margé et nuancé de couleur et doit contenir une gomme d’origine. Dans les années 90, un vermillon neuf aurait coûté dans les 300 000 F. Ce qui n’est pas donné à tout le monde.

Le 10 centimes lithographié

Le 10 centimes lithographié souffre d’une notoriété sans conteste, mais il arrive à tenir la côte, car le timbre n’a jamais été vendu au public. Seules quelques rares personnalités y ont eu droit. Son utilisation légale n’a duré que 6 mois, et le tirage a été très limité. Aucun reste n’a été retrouvé, ou du moins conservé. Les rares modèles en vente ont déjà servi. Très singuliers, les connaisseurs admirent la qualité de la gomme d’origine.

Les timbres 10 centimes lithographiés ont été utilisés dans le courant du mois de février de l’année 1859. Et les modèles neufs ne contiennent pas de gomme.

Le Bleu de Prusse

Neuf, le Bleu de Prusse se vend à des millions d’euros si la gomme est intacte, si le centrage et les détails sont encore impeccables et si la nuance de couleur est respectée. Ce timbre français est aussi rare que cher. Il est souvent victime de contrefaçon.

Il est souvent comparé avec le 25 centimes Outremer, car les inscriptions se ressemblent. Mais ils n’ont pas la même valeur, bien qu’étant tous les deux très chers.

On rapporte que la plus récente utilisation remonte aux années 1880, ce qui vaut largement le détour pour les collectionneurs de timbres. Le tirage original ne compte que très peu d’exemplaires. Ainsi, les modèles originaux de qualité sont rares.

Hommage au Penny Black

Le Penny Black reste d’un des timbres les plus chers de France. Il a été imprimé au Royaume-Uni en 1840 et est le premier timbre adhésif au monde. C’est cette particularité qui fait son renom en plus de sa dimension culturelle. Le profil de la reine Victoria, sans aucune mention de son origine, fait sa plus grande qualité. En effet, même s’il est obligatoire de dire qu’un timbre a été fait dans tel ou tel pays, celui-ci fait exception.

Le Penny Black est actuellement vendu à plus de 3000 euros pièce, seulement s’il est encore en très bon état. Et même s’il est l’un des plus recherchés des collectionneurs, il n’est pas le plus rare. Plusieurs exemplaires ont été imprimés. Il n’est pas non plus le plus cher au monde, comparé à certains timbres qui coûtent des millions d’euros pièce. N’empêche, il reste le plus huppé de France. Sa valeur pourrait même augmenter.

D’autres timbres français sont également très chers. Nous pouvons citer :

  • le 75 centimes Sage composé de 4 lignes de millésime,
  • le 25 centimes outremer,
  • le 30 centimes vert Paix,
  • le 5 centimes lilas ND,
  • le 5 F gris Empire Lauré,
  • le 1,5 F Pasteur avec 10 F « Ile de France »,
  • le 10 centimes « Présidence »
  • le Port de la Rochelle outremer vif.

La liste est longue. Le prix dépend de l’année de tirage, du type de modèle et de la couleur. Vous pourrez en trouver dans les musées célèbres comme le Musée du Louvre, mais ils sont simplement exposés au public et non en vente.

Laisser un commentaire