Philatéliste , qu’est ce que cela signifie vraiment ?

Tout le monde a sa passion, celui d’un philatéliste est de monter une collection de timbres. Si la fonction première des timbres est d’affranchir les courriers avant qu’ils ne soient envoyés à la poste, elles peuvent aussi être collectionnées. Savez-vous ce qu’est réellement un philatéliste ? Comment collectionne-t-il les timbres ?

Qu’est-ce qu’un philatéliste ?

Un philatéliste est une personne dont la passion est la collection et l’étude des timbres postaux et/ou fiscaux. La philatélie est donc la pratique du philatéliste, c’est l’art de collecter des timbres.

Le timbre-poste a été émis pour la première fois en 1843. Jusqu’au début du XXème siècle, c’est le terme « timbrologie » qui a été utilisé pour la collection d’enveloppes, de plis et de timbre-poste. Le mot « philatélie » a été proposé par G. Herpin, l’un des premiers collectionneurs français. Ce mot apparaît dans une revue éditée par Arthur Maury appelée « Le Collectionneur de Timbres-poste ». L’article date du 15 novembre 1864.

Le mot a été créé à partir de la combinaison de deux mots grecs : « philos » qui veut dire « ami » et « ateleia » dont le sens est « exemption de taxe ». En fait, le timbre-poste a été créé pour affranchir de taxe le destinataire du courrier. Ce dernier ne paie donc plus rien quand il reçoit le courrier, ce qu’il devait faire avant la création du timbre-poste.

Que collectionne un philatéliste ?

Le philatéliste peut collectionner toutes sortes de timbres, surtout ceux qui sont rares. Mais comme il est impossible de collectionner la totalité des timbres qui existent, le philatéliste se spécialise le plus souvent dans un thème précis.

Les raisons qui peuvent pousser une personne à collectionner des timbres sont nombreuses :

  • Pour le plaisir de constituer des collections.
  • Pour revendre les timbres.
  • Pour des valeurs historiques.
  • Pour se cultiver dans plusieurs domaines comme l’histoire, les animaux, les sciences, etc.
  • Pour le plaisir des yeux.

Plusieurs catégories de collections existent. Ainsi, le philatéliste peut se spécialiser dans :

  • La collection mondiale
  • La collection par pays
  • La collection thématique
  • La collection thématique
  • La collection des timbres erronés
  • La collection par époque
  • La collection par type de timbre : timbres-taxes, timbres pour colis postaux, timbres pour journaux, timbres fiscaux, etc.

Il n’existe aucune règle pour la collection des timbres. Le philatéliste peut ainsi créer son propre type de collection en fonction de ses goûts. En outre, le classement peut se faire par genre ou par ordre chronologique.

Où trouver des timbres à collectionner ?

La recherche des timbres peut être plus ou moins facile. Le collectionneur peut débuter à partir des courriers qu’il reçoit ou que reçoivent ses proches. Il peut rechercher dans le grenier familial pour récupérer des timbres sur les courriers reçus par ses parents ou grands-parents.

Mais le philatéliste peut aussi trouver des timbres :

  • Dans les vide-greniers où il peut être possible de trouver d’anciennes collections.
  • Sur Internet : les timbres peuvent y être vendus par lots à des prix plus accessibles.
  • Sur les annonces philatéliques qui mettent en contact les philatélistes qui veulent échanger leurs timbres.
  • Dans les bourses aux collections. Les timbres y sont généralement vendus à petits prix.
  • Dans les marchés aux puces.
  • Dans les braderies.

Quel matériel utilise le philatéliste ?

Le philatéliste utilise certains matériels pour la présentation des timbres, leur manipulation et la documentation.

Voici ce qu’il peut utiliser pour présenter les timbres :

  • Album : il s’agit d’un ensemble de pages imprimées pour la présentation des timbres. Les pages des albums d’aujourd’hui ne sont plus séparées par des serpentes.
  • Classeur : c’est un ouvrage qui est doté de bandes transparentes. Les timbres sont glissés sous ces bandes pour être présentés.
  • Charnières : c’est un support de petit format à double face. Il permet de coller les timbres à collectionner sur les pages d’album et d’avoir la possibilité de les retourner pour apercevoir le verso.

Pour manipuler les timbres, le collectionneur utilise :

  • Une pince pour saisir le timbre dans le but d’éviter de détériorer les dents, le papier et la gomme.
  • Une loupe pour examiner le timbre.
  • Un odontomètre pour la mesure de la dentelure.

Selon son budget, il peut aussi se procurer un odontomètre, un signoscope et un micromètre, indispensables pour s’assurer de la qualité des timbres.

Pour se documenter, le collectionneur peut se servir du catalogue des timbres, de catalogues spécialisés, des ouvrages spécialisés sur les timbres, des carnets de timbres. Il peut aussi se documenter sur les sites internet des collectionneurs de timbres.

Laisser un commentaire